Regard Par KOUMAKO Yao Justin Juriste internationaliste - Cybersécurité sur "LES ENJEUX CYBER DU COVID-19"

Résumé
L’humain est au cœur de la cybersécurité ; acteur incontournable et maillon faible d’une chaî-ne complexe car « derrière les machines se trouvent des utilisateurs et des acteurs ». Plus affaibli que jamais par l’irruption soudaine et violente du COVID-19, il se retrouve enrôlé dans des enjeux cyber à plusieurs vitesses. A la vérité, le COVID-19 a occasionné une utilisa-tion accrue du numérique. De certains Etats qui utilisent des drones à des fins de sensibilisa-tion, de désinfection des routes aux particuliers contraints à faire du télétravail, le numérique n’a jamais été aussi prégnant. Cette utilisation accrue du numérique n’est pas sans conséquen-ces car qui dit utilisation accrue du numérique dit augmentation sévère de cyberrisques. S’il est vrai que la cybermenace est permanente et que la « cyberpaix » n’existe pas, les tentatives d’intrusions informatiques par les acteurs étatiques et les actes de cybermalveillances d’autres acteurs dans une période qualifiée de « guerre sanitaire » soulèvent sans aucun doute des questions juridiques d’actualité brûlante qu’il convient de bien poser et de traiter. Quelles sont les cyberattaques à l’heure du coronavirus ? Par ailleurs, évoquer l’humain, c’est évoquer également ses droits. Quelle protection juridique des données personnelles en général et des données sensibles en particulier en cette période ?

Abstract

The human being is at the heart of cybersecurity ; a key player and a weakest part of a complex chain because "behind the machines are users and participants / protagonists". Weakened more than ever by the sudden and violent eruption of COVID-19, it finds itself involved in multi-speed cyber issues. Indeed, COVID-19 has led to an increased use of digital technology. From some States using drones to raise awareness, road disinfection to individuals forced to work from home, digital has never been more prevalent. This increased use of digital technology is not without consequences, because it means a se-vere increase in cyber-risks. While it is true that the cyber threat is permanent and that "cyber peace" does not exist, attempts at computer intrusion by State actors and the cy-ber-malicious acts of other actors in a period described as a "health war" undoubtedly raise topical legal questions that must be properly identified and dealt with. What are the cyber-attacks in the age of the coronavirus ? Moreover, referring to human being triggers the question of its rights. What is the legal protection of personal data in general and sensitive data in particular at this time ?

Référence pour citer l’article :
RDAA, Regard Mai 2020 – « Les enjeux cyber du COVID 19 », KOUMAKO Yao Justin, http://www.institut-idef.org

----------------------------

L’humain est au cœur de la cybersécurité ; acteur incontournable et maillon faible d’une chaîne complexe car « derrière les machines se trouvent des utilisateurs et des acteurs » . Plus affaibli que jamais par l’irruption soudaine et violente du COVID-19, il se retrouve enrô-lé dans des enjeux cyber à plusieurs vitesses. A la vérité, le COVID-19 a occasionné une utili-sation accrue du numérique. De certains Etats qui utilisent des drones à des fins de sensibilisa-tion, de désinfection des routes aux particuliers contraints à faire du télétravail, le numérique n’a jamais été aussi prégnant. Cette utilisation accrue du numérique n’est pas sans conséquen-ces car qui dit utilisation accrue du numérique dit augmentation sévère de cyberrisques. S’il est vrai que la cybermenace est permanente et que la « cyberpaix » n’existe pas, les tentatives d’intrusions informatiques par les acteurs étatiques et les actes de cybermalveillances d’autres acteurs dans une période qualifiée de « guerre sanitaire » soulèvent sans aucun doute des questions juridiques d’actualité brûlante qu’il convient de bien poser et de traiter.

Lire l’article http://www.institut-idef.org/Les-en...

  • Dernière mise à jour: 31 mai 2020
.