"Pour un acte uniforme OHADA portant harmonisation du Droit du Travail en Afrique" Par Ivan P. MELACHEO

Au cours des trois dernières décennies en Afrique, l’influence des multinationales et des sociétés commerciales en tant qu’acteurs de l’économie s’est considérablement développée. Cette situation quoique intéressante du point de vue économique laisse transparaitre des préoccupations importantes au sujet du sort des travailleurs en raison du risque de deshumanisation des entreprises engendre par la globalisation des échanges et son cortège de conséquences ; exigence de productivité accrue, compétitivité accrue, accroissement du stress au travail et des préoccupations relatives a la rémunération

Des actes uniformes régissant la vie des sociétés commerciales par exemple ont été adoptes et même révises mais qu’en est-il du sort des travailleurs et des salaries qui y officient ? Doit-on faire du travail une matière exclusivement du ressort des législations nationales avec le risque de disparités qui en découlerait ? Il nous semble que cela serait préjudiciable au bon développement de la vie des entreprises des pays membres de l’OHADA dans lesquelles le capital humain joue un rôle prépondérant.

Lire l’article

PDF - 117.1 ko
"Pour un acte uniforme OHADA portant harmonisation du Droit du Travail en Afrique" Par Ivan P. MELACHEO
  • Dernière mise à jour: 2 septembre 2015
.