Des applications protéiformes de l’exigence de bonne foi

S’agissant de l’exigence ou du devoir de bonne foi, l’on pense immédiatement aux dispositions de l’article 1134 du Code civil :

" Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites.
Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise.

Elles doivent être exécutées de bonne foi. "

Par Christian LAVABRE

Avocat Associé CMS Bureau Francis Lefebvre

(Lire la suite en téléchargeant la contribution ci-dessous)

  • Dernière mise à jour: 15 février 2005
Documents joints

Christian LAVABRE Word (49.5 ko)

.